Dernières critiques

  •   Critique de BROCKHAMPTON sur l'album IGOR (10/10) - May 18, 2019, 6:50 p.m.
    AOTY

    Tyler, The Creator réussi à faire aussi bien que Flower Boy, peut-être mieux....

    Voir la critique    

  •   Critique de Hypotenuse sur l'album Distance Over Time (6/10) - March 15, 2019, 8:03 p.m.
    Pas si mal

    C'est avec beaucoup d'anxiété, plus que d'excitation finalement, que j'attendais la sortie de ce nouvel album de Dream Theater, après la merde sans nom qu'est leur précédent album (The Astonishing)Les premiers singles sortent, ma foi cela me semble correct, mais très, très classique. On a l'impression d'avoir déjà entendu la plupart des chansons en fait.Cet album reste assez heavy, avec des riffs de guitare bien comme il faut (Room 137, Paralyzed). Après, j'ai attendu un petit peu avant de mettre ma note, le temps d'écouter environ une cinquantaine de fois l'album pour bien me faire mon idée.G...

    Voir la critique    

  •   Critique de Jérémy sur l'album Portal of I (8/10) - Jan. 12, 2019, 4:24 p.m.
    Excellent

    Un des plus beaux albums progressifs modernes si vous me demandez. Et pour cause, quoi de plus judicieux que de mêler Black Metal rageur et influences classiques et espagnoles. Et qui plus est avec brio ! Le premier morceau est un exemple du genre, et après un longue introduction brute de décoffrage nous transporte avec un magnifique passage au calme pour repartir de plus belle. La recette des Australiens fonctionne à merveille, et toutes les pistes de cet album sont en général de fort bonne facture, l'apogée du disque étant le morceau Forget Not. Lorsqu'on me demande de faire découvrir à...

    Voir la critique    

  •   Critique de Darialys sur l'album Black Clouds & Silver Linings (9/10) - Jan. 11, 2019, 7:01 p.m.
    Brillant

    Quand la fanbase de Dream Theater parle de leurs protégés, impossible de ne pas entendre parler du double album-concept "Metropolis Pt.2 : Scenes From A Memory", du heavy "Train Of Thought" ou de "Images & Words" qui les propulsa sur le devant de la scène métal prog. Pourtant, pour moi, ces albums sont un (voire plusieurs) cran(s) en-dessous "Black Clouds And Silver Linings". Et pour cause, trois de mes morceaux préférés des Américains figurent sur cet opus. 'A Nightmare To Remember' est puissant, irréprochable. 'The Best Of Times' est magnifique et le solo final est certainement l'un...

    Voir la critique    

  •   Critique de sfirud sur l'album A/B (7/10) - Jan. 3, 2019, 11:08 p.m.
    A/B

    Naviguant intelligemment entre les genres musicaux, le groupe islandais nous livre un très bon album....

    Voir la critique    

  •   Critique de gainsbarredu67 sur l'album Des visages des figures (10/10) - Dec. 31, 2018, 4:57 p.m.
    I'm lost but the wind will carry me !

    Comment...un album d'une envergure rare dans le paysage français du sexe et de la drogue peut à ce point être prémonitoire d'événements suivants sa sortie ?2001, poil au main ! (j'n'en avait pas un de poil moi !)Le nouveau millénaire ouvre ses portes sur un monde post guerre froide, la Russie et les pays de l'est se reconstruisent depuis quelques années laissant le trône d'empereur aux seuls Etats-Unis, l'Euro pointe le bout de son nez et pour être franc, on attend tous avec impatience le nouveau sacre mondial de Zida... de l'équipe de France qui arrive à grand pas.Tout aller bi...

    Voir la critique    

  •   Critique de BROCKHAMPTON sur l'album Subtle Meditation (9/10) - Dec. 28, 2018, 4:06 p.m.
    Test

    Test...

    Voir la critique    

  •   Critique de Jérémy sur l'album A Sombre Dance (10/10) - Nov. 26, 2018, 11:12 p.m.
    Danse macabre

    Venant tout droit d'Autriche, Estatic Fear est un groupe de Doom Metal centré autour de la seule personne de Matthias Kogler, auteur et compositeur de tous les morceaux, qui s'entoure de musiciens pour l'enregistrement des albums. Après un premier essai nommé Somnium Obmutum paru en 1994, le groupe sort en 1996 A Sombre Dance. Si la première tentative contenait de bonnes idées mais restait un peu brouillonne dans son style, ce second essai (il n'y en aura pas de troisième) s'élève nettement au dessus de son prédécesseur, et se place clairement au sommet des albums aux genre...

    Voir la critique    

  •   Critique de Hypotenuse sur l'album Études d'exécution transcendante (10/10) - Nov. 20, 2018, 6:49 p.m.
    Interprétation de référence

    Je connais très bien ces 12 études de Liszt, qui pour moi restent l'apothéose du répertoire pianistique, tant en terme de difficulté technique, que de parfait exemple d'impressionnisme.J'ai écouté énormément d'interprétations, mais pour moi jamais personne n'égalera Boris Berezovsky dans cet enregistrement : une clarté à toute épreuve, une technique absolument parfaite, mais avec toujours cette sensibilité et cette interprétation qui vient véritablement du cœur.Là où je pense que de nombreux pianistes versent dans l'excès de technicité dans l'interprétation de ces études (Valentina Lisitsa, Ev...

    Voir la critique    

  •   Critique de Hypotenuse sur l'album Erotic Diarrhea Fantasy (9/10) - Nov. 20, 2018, 6:39 p.m.
    Une vraie claque

    Je pourrais passer des heures à disserter sur ce chef d'oeuvre d'un groupe, pourtant peu connu, mais qui nous a laissé des monuments tels que "Raped by the elephants".Un véritable bonheur pour les oreilles, des textes extrêmement riches et travaillés.Pour moi, l'apothéose de cet album est bien entendu "Fistfucking Her Decomposed Cadaver", je pense qu'à côté, des petits rigolos comme Dream Theater peuvent aller se rhabiller....

    Voir la critique